Autoportrait_AÉrik Bullot est né en 1963. Après des études à l’École nationale supérieure de la photographie (Arles) et à l’IDHEC (Paris), il réalise des films à mi-chemin du film d'artiste, du documentaire et du cinéma expérimental. Ses films explorent les puissances poétiques et formelles du cinéma.
 
Sa filmographie compte une trentaine de titres, dont Le Jardin chinois (1990), Le Singe de la lumière (2002), Glossolalie (2005), Trois faces (2007), L'Alliance (2010), Tongue Twisters (2011), Fugue géographique (2013), La Révolution de l'alphabet (2014), Traité d'optique (2017).

Son travail a été présenté dans de nombreux festivals et musées, notamment le Jeu de Paume (Paris), le Centre Georges Pompidou (Paris), le Mucem (Marseille), le FIDMarseille, la Biennale de l’image en mouvement (Genève), le MAMCO (Genève), le CCCB (Barcelone), La Casa Encendida (Madrid), le MoMA (New York), le New Museum (New York), le Musée d'art moderne de Buenos Aires, la Cineteca nacional de Chile.

Ses films sont présents dans différentes collections : Musée national d'art moderne (Centre Pompidou, Paris), Collection départementale d'art contemporain (Seine-Saint-Denis), Xcèntric (CCCB, Barcelone). Il a exposé récemment au Musée d’art contemporain de Belgrade (2014), au New Museum (New York, 2014), à la Galeria Arsenal (Bialystok, Pologne, 2015), au Musée de peinture de Sant Pol de Mar (République de Catalogne, 2016), au Mucem (Marseille, 2017).

Il a publié plusieurs livres : Tombeau pour un excentrique (roman, Deyrolle, 1996), Jardins-rébus (essai, Actes Sud, 1999), Érik Bullot, monographie accompagnée d'un DVD, avec un essai de Jacques Aumont (Léo Scheer, 2003), Sayat Nova (Yellow Now, 2007), Renversements 1 et 2. Notes sur le cinéma (Paris Expérimental, 2009, 2013), Sortir du cinéma (Mamco, 2013), Le Film et son double (Mamco, 2017). Il a coordonné les ouvrages Pointligneplan. Cinéma et art contemporain (Léo Scheer, 2002) et Du film performatif (it: éditions, 2018). Il collabore régulièrement à la revue Trafic. Un DVD, édité en 2006 par la revue Vertigo et Capricci, rassemble ses journaux filmés et le film Glossolalie. Son film Trois faces est sorti en salle à Paris en octobre 2008.

Il a enseigné le cinéma et la photographie dans différentes écoles d'art : Marseille, Le Fresnoy, Arles, Avignon. Il a créé et dirigé le troisième cycle Document et art contemporain à l'École européenne supérieure de l'image (Angoulême-Poitiers, France) de 2010 à 2016. Il fut professeur invité à l'Université de New York à Buffalo (États-Unis) de 2009 à 2011, au Centro de Investigaciones Artísticas (CIA) à Buenos Aires (Argentine) en 2013 et à la Faculté des médias et de la communication à Belgrade (Serbie) en 2018. Il enseigne actuellement le cinéma à l'École nationale supérieure d'art de Bourges (France).